Depuis 2008, la start-up propose aux consommateurs US  d’analyser leurs consommations énergétiques et de disposer de recommandations personnalisées. Après avoir lancé cette année une application Facebook pour mieux engager ses usagers dans la course aux « négawatt »,  Opower annonce cette semaine une nouvelle version de sa plateforme nommée “Opower 4”. Quels changements dans le marché du Smart Home ?

Depuis les rapports annuels en papier…

L’entreprise se fit connaitre par ses rapports énergétiques envoyés aux foyers. Ces rapports annuels synthétisaient principalement la consommation du foyer, l’impact carbone, la  différence avec les voisins (« vous consommez 20% de plus que des maisons équivalentes de votre quartier ! ») et donnaient quelques conseils pour moins dépenser.

Opower s’est depuis développée très rapidement sur une grande échelle avec plus de 15 millions de foyers US venant de 75 énergéticiens différents utilisant leurs services. Ces rapports et ces recommandations ne sont maintenant plus qu’un des éléments de leur offre, qui s’étend à tous les niveaux.

…à un service 360° pour l’usager

Couplée à une stratégie d’engagement maximal de l’utilisateur, (interface mobile, application facebook, gamification…), l’offre peut se décomposer en 3 volets pour intégrer les problématiques Smart Home à 360° :

  • Monitoring : des rapports et des alertes automatiques sont générés aux clients, via les canaux physiques ou digitaux, et la consommation de chaque appareil est automatiquement séparée
  • Conseils : des recommandations personnalisées sont proposées pour diminuer sa facture énergétique, en fonction de son profil et de sa localisation
  • Achats : des offres personnalisées d’achat ou de services énergétiques sont envoyées aux clients ayant un profil statistiquement appétant

Des promesses concrétisées par le Big Data

L’économie réalisée chaque année par les utilisateurs est en moyenne de 2%. Si cela reste modeste, il faut garder en tête que c’est une économie perpétuée d’année en année et réalisée sur 15 millions de clients, ce qui rend le volume final non négligeable. (75 millions de dollars en 2012)

Ces résultats sont possibles grâce à la collecte et à l’utilisation des données provenant des différentes plateformes de leurs partenaires. Ces données sont exploitées dans une infrastructure Big Data basée sur Hadoop capable de gérer les 90 millions de compteurs afin d’en tirer des conseils personnalisés pour chaque usager en fonction de leur profil, de la météo et de leurs usages.

Et un business model gagnant-gagnant pour ses partenaires

De plus, la création de valeur ne concerne pas uniquement l’usager, mais également l’énergéticien et les autres parties prenantes du secteur. Par exemple, connaitre exactement les profils des usagers permet aux énergéticiens de réaliser des campagnes d’appels sortants plus ciblées ou gérer les réclamations de manière plus efficaces. De même, Opower peut distribuer des centaines de milliers de coupons de réduction personnalisés pour les offres de service fournies par ses partenaires.

Ainsi, si le monitoring est un service relativement standard, la connaissance client emmagasinée par Opower lui permet de valoriser ses services « Conseils » et « Achat » (Relail & Marketing, Home Control) de manière très efficace.

The world is not enough ?

Avec une levée de fond de 65 millions de dollars, l’entreprise s’attaque désormais aux marchés internationaux. Des partenariats ont déjà été signés avec une poignée d’énergéticiens dans différents pays tels que l’Australie, le Royaume-Uni, la Chine, et même la France avec EDF. Son business model “B2B2C” étant particulièrement avantageux pour l’usager, l’adoption sera-t-elle aussi rapide en France qu’aux USA ?