Apple a annoncé il y a quelques jours la construction d’une nouvelle ferme solaire dans le désert du Nevada pour alimenter son data center de Reno. Encore un projet green gigantesque pour l’entreprise à la pomme!

Longtemps montrée du doigt, notamment par Greenpeace, pour la forte consommation d’énergie de ses data centers, Apple s’est engagé à alimenter 100% de ces infrastructures en électricité d’origine renouvelable. 

En effet, l’enjeu est fort : les centres de stockages des données représentent aujourd’hui 1,4% la consommation électriques mondiale, et  2% des émissions mondiales de CO2. Surtout que chez Apple, les data-centers sont au cœur du business : musique, applications, iMessage… Rien n’est physique, tout est numérique!

Le site de Maiden, la référence

La marque à la pomme a fait de son centre de données de Maiden, sa référence en matière d’énergie renouvelable. Une installation solaire de 20 mégawatts (MW) sur 40 hectares a été achevée en 2012 puis complétée par une deuxième centrale photovoltaïque de 20 MW en cours de construction. Sur ce site, Apple s’est également doté d’une des plus grandes installations de piles à combustible d’entreprise, alimentée au biogaz.

Les investissements d’Apple en matière d’énergie renouvelable touchent également les sites d’Austin, Elk Grove, Cork, Munich et Cupertino. Avec ces installations, Apple affirme que sa consommation d’énergie renouvelable a augmentée de 114% depuis 2010. Mais la dynamique se poursuit : les plans d’une nouvelle ferme solaire ont été déposés début juillet par NV Energy Inc., l’exploitant partenaire d’Apple, auprès de l’organisme de surveillance des services publics du Nevada.

Fort Churchill Solar Array : le désert devient vert

Implantée sur 167 hectares, cette ferme solaire est destinée à alimenter en énergie propre le quatrième data center américain d’Apple basé à Reno, en plein désert du Nevada.

Pour profiter de l’ensoleillement exceptionnel de la région, 550 000 m2 de panneaux solaires siglés SunPower seront installés pour une puissance de 18 MW et une production de 43,5 millions de kilowattheures. Soit l’équivalent de la consommation énergétique de 6 400 véhicules de tourisme pendant une année, d’après le communiqué de presse. Les panneaux qui seront utilisés ont la particularité d’être équipés de “miroirs paraboliques qui réfléchissent la lumière sur les cellules photovoltaïques monocristallines dont le rendement est le plus élevé au monde”.

En attendant la construction de cette ferme solaire, le site s’alimentera en énergie grâce à la géothermie.

Si Greenpeace estime qu’il reste encore du chemin à parcourir pour Apple, l’ONG salue les efforts en matière de politique énergétique.  Après le bonnet d’âne, le bon point n’est peut –être pas loin !