L’Union Européenne et l’Algérie ont signé le dimanche 7 juillet 2013 un mémorandum d’entente sur un partenariat stratégique dans l’énergie, à l’occasion de la visite à Alger de José Manuel Barrosso, président de la Commission européenne.

En discussion depuis plus de cinq ans, ce document fait suite au plus global accord d’association signé en 2002 au sommet euro-méditerranéen de Valence.
Ni le dirigeant européen ni le premier ministre algérien Abdelmalek Sellal, co-signataire du mémorandum, ne se sont étalés sur les termes de cet accord. Selon l’agence officielle Algérie Presse Service, ce document concerne « toutes les actions de coopération dans le domaine des énergies, notamment conventionnelles et renouvelables, ainsi que l’industrie énergétique, le transfert de technologies, l’expertise et le management, comme il porte aussi sur l’assurance des approvisionnements de l’Europe en énergie et la garantie des parts du marché de l’Algérie au sein de l’UE ».

Ce partenariat couvre des sujets d’intérêt commun pour les deux parties dans le secteur, à savoir les hyBarrossodrocarbures, les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et l’intégration progressive des marchés de l’énergie. « Le gaz naturel est en outre un enjeu  majeur pour les deux parties », comme l’a souligné le président de la Commission.
L’Europe, encore trop dépendante du gaz russe compte ainsi assurer la diversification de ses sources d’approvisionnement. L’Algérie, quant à elle, souhaite profiter de l’accord pour attirer les investisseurs européens dans le domaine du gaz et lever définitivement les barrières qui empêchaient jusqu’alors le déploiement en Europe de son entreprise publique Sonatrach (Société Nationale pour la Recherche, la Production, le Transport, la Transformation, et la Commercialisation des Hydrocarbures).

Cet accord ainsi que les futurs partenariats qui en découleront contribueront certainement à conforter la place de l’Union Européenne en tête du classement des partenaires commerciaux de l’Algérie, avec plus de 50% de ses échanges commerciaux globaux.