Solucom
Le blog Energie des consultants Wavestone

Le Brésil inaugure sa première centrale solaire flottante

Le premier projet pilote d’exploitation d’énergie solaire issue de panneaux photovoltaïques flottants a été inauguré le 11 mars au Brésil au barrage de Balbina en Amazonas, état au nord du pays.

 

Favoriser les synergies entre production hydroélectrique et solaire flottant

Le Brésil a inauguré le 11 mars dernier, sa première centrale photovoltaïque flottante posée sur le réservoir du barrage hydroélectrique de Balbina dans l’état d’Amazonas au nord du pays.

L’utilisation de panneaux solaires flottants dans des lacs a déjà fait l’objet de tests concluants notamment au Japon. Néanmoins, c’est la première fois qu’ils sont installés dans un réservoir de barrage. L’avantage de cette association est l’utilisation conjointe de l’infrastructure de la centrale hydroélectrique (stations et lignes de transmission) ce qui diminue le coût des investissements et peut éviter l’expropriation d’habitants.

Barrage Hydroélectrique EDF d'Enchanet, sur la rivière Maronne. Barrage voûte, construit entre 1946 et 1950, mis en service en 1950. Hauteur 67 mètres, longueur 230 mètres. Retenue d'eau de 93 millions de mètres cubes, sur une surface de 3,64 kilomètres carrés. Enchanet, Cantal, Auvergne, France, Europe. Août 2008.

Exemple de barrage hydroélectrique

Les panneaux photovoltaïques installés vont initialement générer 1MW d’énergie pour atteindre 5MW d’ici fin 2017 suivant les prévisions. D’ici 2017, la centrale devrait donc pouvoir couvrir les besoin en consommation de près de 9 000 foyers !

L’objectif de cette initiative est de pouvoir optimiser les rendements des barrages dont la capacité des infrastructures est sous-exploitée. C’est notamment le cas pour le barrage de Balbina dont le potentiel de transfert peut atteindre 250 MW contre 50MW actuellement distribués.

Le Ministre Brésilien des mines et de l’énergie Eduardo BRAGA rapporte que le projet permettra une augmentation de l’efficacité et de la sécurité énergétique et entrainera une baisse des coûts de production. Le projet va également dynamiser l’économie locale avec la création d’emplois locaux liés à la production des flotteurs au sein de l’État d’Amazonas.

La construction des flotteurs sera assurée par Ciel et Terre Brasil, une joint-venture créée par l’entreprise brésilienne Sunlution, spécialisée dans la micro et mini génération d’énergies solaire et éolienne, et l’entreprise française Ciel et Terre International, reconnue pour son expertise dans la fabrication des centrales solaires flottantes.

Ce projet pilote va aussi permettre d’étudier les interactions entre la centrale solaire photovoltaïque et la centrale hydroélectrique et son influence sur l’écosystème des réservoirs. Une fois que les études valideront le projet, l’ambition est de déployer ce nouveau modèle dans l’ensemble du pays. Ce mode de production d’énergie devrait alors produire près de 300 MW, assez pour fournir 540 000 foyers.

L’énergie solaire, une formidable opportunité pour le Brésil

Le Brésil dispose d’un des plus fort taux d’ensoleillement au monde en raison de sa position privilégiée, proche de l’équateur. Les panneaux photovoltaïques ne souffrent donc que peu des variations d’ensoleillement. Ceci, contrairement à la France dont l’ensoleillement annuelle horizontale est en moyenne de 1 274 kWh/m² (1 645 kWh/m² en région PACA et 1 089 kWh/m² en Nord Pas de Calais), quand l’ensoleillement au Brésil va de 1 642 kWh/m² à 2 400 kWh/m² (où le nord-est du pays est le plus ensoleillé). Le Brésil dispose d’un potentiel majeur pour le développement des usines solaires avec plus de 3000 heures de soleil par an (quand la France en reçoit moins de 2000).

Le pays ne génère encore que très peu de son énergie à partir des énergies solaires. En 2014, seulement 16 GWh d’énergie solaire ont été générées ce qui équivaut à 0,004% de la production nationale.  La France a produit pour la même année plus de 3 fois plus d’énergie : 5,9 TWh, soit 1,1 % de la production nationale d’électricité.

Deux tiers de l’énergie électrique générée par le Brésil est renouvelable (dont 87% sont générés par des centrales hydroélectriques). Ce chiffre de 465,6 TWh produits en 2014 place le Brésil comme un des plus grands producteurs d’énergie renouvelable. En effet, 8,3% de l’énergie renouvelable produite au monde est générée par le pays. Avec l’ambition de décupler la puissance solaire installée (de 27MW a 300MW) le pays montre son engagement de sécuriser un mix énergétique encore plus propre.

Effets écologiques des panneaux flottants

Les conséquences écologiques pour l’écosystème du lac doivent encore être étudiées avant que les panneaux solaires flottants puissent être déployés à grande échelle.

Néanmoins, il est d’ores et déjà possible d’identifier certains bienfaits : Les panneaux font de l’ombre sur l’eau ce qui a plusieurs effets :

  • Cette ombre peut refroidir l’eau et contrer les effets du changement climatique
  • Elle diminue la croissance des algues, ce qui peut être un avantage pour un écosystème déséquilibré avec un excès de croissance de ces végétaux
  • Le bénéfice le plus important est peut être la réduction de l’évaporation de l’eau, particulièrement important dans une centrale avec une surface si importante par rapport à sa profondeur (2300 km2 pour une profondeur moyenne de 7m)
Be Sociable, Share!

Tags :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accueil | Mentions Légales | Utilisation des cookies | Contact | A propos du blog | Wavestone.com