Mot clé : pointe de consommation

STOCKAGE D’ÉNERGIE VS EFFACEMENT : FAUT-IL FAIRE UN CHOIX ?

A l’ère des Smart-Grids, des nouvelles technologies et des nouveaux usages, la production et la distribution de l’électricité se retrouvent au cœur des enjeux de la transition énergétique. La production d’électricité étant un phénomène instantané (elle ne se stocke pas physiquement en tant que telle), il est nécessaire de la distribuer « en temps réel » pour répondre à la demande. La consommation n’étant pas constante, elle donne lieu à ce qu’on appelle communément « les pointes de consommation ». Afin d’éviter l’activation de centrales thermiques très polluantes, le distributeur peut avoir recours à des alternatives comme l’effacement, l’agrégation des productions décentralisées et/ou le stockage d’énergie.

Mais laquelle de ces solutions est la plus efficace ? Quid de la réglementation en vigueur ? Quels sont les business drivers ? Faut-il privilégier une solution à l’autre ?

Bilan électrique 2014 : la transition énergétique c’est maintenant !

Les Français (métropolitains) ont consommé quelque 465,3 TWh d’électricité en 2014. C’est 6% de moins qu’en 2013 et ce niveau n’a jamais été aussi bas depuis 2002. La principale raison de cette sobriété électrique est à chercher du côté des températures, bien évidemment : celles-ci ont été supérieures de 0,5°C aux températures de référence tout au long de l’année, et les épisodes rigoureux ont été rares. La douceur des températures explique aussi la pointe de consommation limitée à une puissance de 82 GW, du jamais vu depuis 2004.