Solucom
Le blog Energie des consultants Wavestone

Le Danemark : futur leader du smart ?

Le Danemark s’est fixé une double priorité pour les trente prochaines années : développer les smart grids et minimiser la consommation de carburants fossiles, avec un objectif de zéro-pétrole d’ici 2050. Le pays espère ainsi accroître son autonomie énergétique et limiter son impact sur l’environnement. Au-delà de l’aspect énergétique, le Danemark veut devenir le leader mondial du smart, un marché en plein essor.

Le « petit frère » d’Internet

D’après le ministre du climat, Martin Lidegaard, le Danemark peut devenir un véritable « laboratoire » et un « modèle » pour d’autres pays. Selon le ministre, le pays bénéficie d’une collaboration exceptionnelle entre législateurs, entreprises et ONG qui favorise le changement.

Energinet.dk, le gestionnaire du réseau électrique et de gaz naturel au Danemark, a publié un rapport en collaboration avec le ministère de l’énergie qui détaille leurs objectifs communs à horizon 2025.

Selon ce rapport, les besoins énergétiques du Danemark vont évoluer en termes de volume mais aussi de structure. D’ici douze ans, l’éolien devrait représenter 50% de la production énergétique du pays. On y prévoit 600 000 voitures électriques et 300 000 pompes à chaleur individuelles (le pays compte 5,6 millions d’habitants).

« L’Internet a désormais un petit frère » estime l’ex-ministre du climat, Lykke Friis. « De la même manière que la révolution Internet a révolutionné les modes de communication, les smart grids vont changer notre manière de consommer l’électricité. »

Un projet ambitieux

Les smart grids devraient permettre une « interaction dynamique » entre fournisseurs et consommateurs d’énergie. Les utilisateurs seront dotés de compteurs intelligents, relevés à distance toutes les heures. Le prix de l’électricité sera adapté en temps réel en fonction de la consommation. Tous les foyers danois devraient être équipés d’ici 2020.

Le principe de coopération est au cœur du projet. Il s’agit de privilégier le dialogue entre les acteurs économiques et politiques pour utiliser au mieux les ressources. La coopération est d’autant plus importante qu’il s’agit d’une nouvelle technologie qui nécessite de repenser les modes de production et de consommation.

L’investissement prévu est de 1,3 milliards d’euros. La mise en place de smart grids devrait générer des économies énergétiques à hauteur de 1 milliard d’euros sur les dix prochaines années. Si cette solution est plus coûteuse qu’un renforcement traditionnel du réseau électrique (estimé à 1,03 milliards d’euros), les bénéfices économiques à long terme, estimés à 820 millions d’euros, seront bien supérieurs.

Les premières mesures voient le jour : la moitié des clients d’Energinet.dk ont déjà été dotés de compteurs intelligents, relevés toutes les heures. Ces clients représentent 75% de la consommation électrique du pays. Des systèmes de stockage d’énergie solaire et éolienne sont en train d’être étudiés.

Il reste à équiper les Danois en voitures électriques et continuer à renforcer le réseau solaire.

Une île innovante

Le Danemark n’a pas attendu ces mesures politiques pour passer le cap du smart. La petite île danoise de Bornholm (41 000 habitants) fait office de laboratoire depuis 2011 : les technologies les plus innovantes y sont testées avant d’être étendues au reste du pays. Le projet, baptisé EcoGrid EU, a été financé à hauteur de 50% par l’Union européenne. Son coût total est de  €21 millions.

Les habitants de Bornholm ont été équipés de compteurs intelligents, mais aussi d’appareils électroménagers “smarts” qui s’éteignent automatiquement lorsque le cours de l’énergie atteint un certain seuil. Une application mobile permet aux clients de suivre leur consommation en temps réel. Oestkraft, le fournisseur d’électricité local, a construit une “Villa Smart” qui doit servir de modèle au reste de l’Europe et du monde. Une maquette de l’île a même été construite en Lego (autre fierté danoise) pour sensibiliser le jeune public à l’efficience énergétique.

Pionnier de l’énergie éolienne dès les années 1970, le Danemark n’a pas fini de servir de modèle aux autres pays… et de faire parler de lui sur Energystream !

Tags :

Pas de réponses à “Le Danemark : futur leader du smart ?”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le Danemark : futur leader du smart ? - Energys... - [...] Le Danemark s’est fixé une double priorité pour les 30 prochaines années : développer les smart grids et minimiser…
  2. Le Danemark : futur leader du smart ? | Ma&icir... - [...] Le Danemark s’est fixé une double priorité pour les 30 prochaines années : développer les smart grids et minimiser…
  3. Le Danemark : futur leader du smart ? | Actu-SmartGrids - [...] Lire la suite sur http://www.energystream-solucom.fr/ [...]
  4. Le Danemark : futur leader du smart ? - Energys... - [...] Le Danemark s’est fixé une double priorité pour les trente prochaines années : développer les smart grids et minimiser…
  5. Smart grids au Danemark : quelles leçons pour la France ? | Actu-SmartGrids - [...] d’ici 2050. Nous vous avons déjà présenté ce projet ambitieux dans un précédentarticle. Quelles leçons pouvons-nous tirer de l’initiative…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accueil | Mentions Légales | Contact | A propos du blog | Wavestone-advisors.com