À l’heure d’une urbanisation grandissante et de l’explosion démographique, de nombreuses métropoles (Barcelone, New York, Amsterdam, pour ne citer que celles-ci) ont déployé le concept de ville « intelligente » ou « smart ». Ces villes voient le numérique comme la nouvelle révolution urbaine et comme une solution à leurs grands défis. La ville intelligente et performante de demain saura faire converger entreprises, citoyens et collectivités autour de projets numériques et durables dans le but d’améliorer la qualité de vie des habitants. Mais les initiatives smart sont nombreuses et ne se ressemblent pas. Focus sur la ville intelligente de Chicago !

Smart city, un terme à la mode… Mais quelles sont les spécificités de Chicago ?

Dans les années 2000, Chicago a fait le pari de s’appuyer sur la technologie pour mieux servir les citoyens et renforcer la pérennité et l’attractivité de la ville. Ce projet a été soutenu par de nombreux acteurs : la ville de Chicago, le Chicago Community Trust, des fondations et des entreprises. Une start-up dédiée a même été créée : la Smart Chicago Collaborative.

La culture de l’excellence numérique s’invite dans la ville intelligente. L’innovation en est stimulée pour transformer en profondeur les modes de vie, l’organisation sociale et urbaine et l’économie. L’heure est alors aux investissements dans les infrastructures et au développement de programmes d’optimisation des services urbains adossés sur des technologies dites intelligentes. Le Chicago de demain est une ville connectée !

Chicago a fait le choix d’utiliser des réseaux de capteurs pour disposer d’un ensemble de données sur l’environnement urbain : luminosité, orientation de la force du vent, température ou encore trafic routier… Ce type de projet est facilité par ’émergence des services Cloud qui permettent de connecter les objets, les services et les hommes.

Chicago, une ville mieux gérée grâce à des analyses prédictives

platform_science

Chicago collecte quotidiennement près de 7 millions de données brutes accessibles au public. La ville a décidé de gérer cet afflux de données afin de résoudre les défis urbains auxquels elle est confrontée.

De cette volonté est né le programme SmartData. Les nombreuses données étaient auparavant stockées sur différents systèmes, ce qui les rendait difficilement exploitables. Avec SmartData, Chicago a désormais à sa disposition un outil open source de collecte, de tri et d’analyse des données. Ce programme a pu être engagé grâce à la loi d’Open data, signée par Michael Bloomberg en 2012, qui autorise l’exploitation des données respectant le principe d’Open data.

L’objectif principal de la plateforme SmartData est de faciliter la prise de décision de la municipalité en fonction des données recueillies et analysées en temps réel. Les orientations prises permettent d’améliorer l’efficacité urbaine et induisent des impacts réels pour les citoyens. Grâce à cette plateforme, les habitants de Chicago ont accès à des services de manière plus rapide et obtiennent des réponses plus ciblées. Ils sont également encouragés à lancer des initiatives privées.

Chicago s’oriente donc vers un mode de gestion proactif. La ville est aujourd’hui en capacité de fournir de nouveaux services grâce à la variété des sources de données récoltées : appels d’urgence 911, tweets publics, données des opérations d’urgence, localisation du trafic, flux vidéos… À titre d’exemple, un algorithme a été développé pour analyser 31 types d’appels 911 afin de prédire l’activité des rongeurs 7 jours à l’avance. Une intervention a pu être anticipée avant une potentielle invasion.

Le projet SmartData ne se limite pas à des actions au niveau local. L’open data offre la possibilité à la plateforme de s’ouvrir aux autres villes, tous les logiciels utilisés étant en open source. Un autre objectif de la plateforme est de capitaliser sur les compétences développées afin de rendre les autres villes autonomes. Le modèle est donc reproductible. Chicago a donné une première impulsion à la transformation profonde des villes dans leur manière de fonctionner.

Chicago, une ville engagée dans le développement durable

Chicago utilise également les technologies connectées pour gérer sa consommation d’énergie et générer une croissance durable. La ville s’est donnée pour objectif de moderniser près de 400 000 logements résidentiels d’ici 2020. Cette modernisation se traduit par l’amélioration de l’efficacité énergétique et la réduction de l’empreinte carbone à travers l’installation de nouveaux systèmes d’éclairage ou le remplacement des baies existantes. Le déploiement de bâtiments intelligents a de véritables impacts sur la facture énergétique de la ville. Entre 2004 et 2008, la rénovation des espaces de bureaux intégrant des technologies intelligentes avait permis à Chicago de faire une économie de près de 6 millions de dollars sur la facture.

L’usage des données reste une question sensible aujourd’hui et certains citoyens se posent la question de la finalité de ce type de programme. Mais il reste un levier fort et profond d’amélioration du quotidien urbain.