Le Consumer Electronic Show (CES), le rendez-vous mondial de l’innovation technologique, s’est tenu il y a quelques semaines déjà non pas à Las Vegas comme traditionnellement, mais de manière virtuelle, COVID-19 oblige. Mais l’édition 2021 n’a pas dérogé à la règle et de nombreuses nouveautés ont été révélées à cette occasion. Des véhicules électriques en passant par la domotique, le CES 2021 illustre quelques-unes des tendances du secteur énergétique.

 

Entre innovation et élargissement de l’offre existante des véhicules électriques

Un moyen de transport futuriste : le taxi volant

General Motors, qui a récemment changé de logo afin de mettre en avant sa forte implication dans les véhicules électriques, a profité du CES 2021 pour présenter son taxi volant autonome. Entièrement électrique, ce véhicule pourrait transporter une  personne. Capable d’atterrir et décoller verticalement, il devrait pouvoir naviguer sans mal dans nos centres-villes. Sa batterie aurait une capacité de stockage de 90kWh ce qui lui permettrait de parcourir 650 km. Peu de détails ont été donné sur ce prototype. Il faudra donc attendre les mois à venir pour savoir si cette solution a une chance de voir le jour pour tenter de s’imposer sur le marché très concurrentiel du transport personnel.

Des véhicules électriques avec une autonomie de plus en plus grande

Mercedes, quant à lui, a levé  le voile sur sa berline Mercedes EQS, 100% électrique dotée d’un écran géant de 55 pouces. Elle devrait embarquer des batteries ayant une capacité de 100 kWh pour une autonomie maximale de 700 kilomètres selon le cycle WLTP (World harmonized light vehicles test procedure) contre une autonomie de 370 – 414 km pour la Mercedes EQC actuellement sur le marché. Ces véhicules ont de quoi concurrencer les voitures électriques haut de gamme telles que la Tesla Model S (610 km d’autonomie) et le Porshe Taycan (463 km d’autonomie).

Mobilité novatrice : Le véhicule électrique solaire

Sono Motors a présenté la SION, son véhicule électrique solaire. Elle est non seulement rechargeable dans une station de charge publique, ou directement depuis une prise de courant habituel, mais aussi grâce à plus de 248 cellules solaires intégrées dans sa carrosserie. Afin de ne pas alourdir son véhicule et donc de ne pas diminuer son autonomie, Sono Mortors a choisi de protéger ses cellules à l’aide de polymère. Cette solution permet de diminuer de 50 % le poids de ces cellules par rapport aux technologies plus conventionnelles. En fonction des données météorologiques, ces cellules photovoltaïques permettent d’ajouter jusqu’à 35 km d’autonomie aux 255 assurés par sa batterie de 35 KWh. Son système de charge est bidirectionnel, ce qui lui permet de partager l’énergie stockée avec d’autres véhicules. En effet, la Sion peut partager de l’énergie via une prise (Shucko) sur laquelle tout appareil électrique peut être chargé jusqu’à 3,7 KW. Cette voiture serait donc idéale pour un usage quotidien, de quoi réduire un peu plus l’impact environnemental des véhicules électriques.

Des batteries sans cobalt, moins polluantes et couteuses

Le cobalt est un minéral bleu, rare, couteux et toxique qui constitue la totalité de la cathode des batteries lithium-ion, technologie de référence des voitures électriques. Panasonic a dévoilé ses nouvelles cellules lithium-ion contenant moins de 5% de cobalt et prévoit d’introduire une cellule à haute densité d’énergie sans cobalt d’ici deux à trois ans. De son coté, Général Motors a dévoilé son nouveau système Ultium qui utilise 70% de moins de cobalt en le remplaçant par de l’aluminium. Ce type de batterie équipera les prochains véhicules du groupe. La composition des batteries reste un sujet critique pour une mobilité électrique plus respectueuse de l’environnement. En effet, si ces solutions de mobilité sont un outil indispensable pour décarboner nos sociétés, elles soulèvent d’autres problématiques allant de l’extraction des matières premières à leurs recyclages. C’est pourquoi de tels progrès représentent un bon signe pour le développement de la filière. On peut donc s’attendre à des véhicules électriques moins couteux et plus respectueux de l’environnement dans les années à venir.

 

La domotique pour des maisons plus respectueuses de l’environnement

Schneider Electric dévoile son nouveau système de gestion intelligente de l’énergie des logements

Afin d’assurer une meilleur intégration des sources locales de production au réseau, Schneider Electric a dévoilé son nouveau panneau électrique résidentiel : Le Wiser Energy Center. Grâce à ce dernier, les propriétaires pourront avoir une vision sur la production d’énergie locale de leur maison, mais aussi de son stockage si leur domicile possède de telle solution. En tenant compte de la météo, des tarifs en vigueur, du modèle de consommation des habitants et de l’énergie stockée, le système serait capable de basculer automatiquement de l’énergie « traditionnelle » à l’énergie « verte » produite et stockée localement. Ce système permettrait aussi un meilleur contrôle des besoins énergétiques du logement à l’aide de l’IA et de prévenir les habitants d’un risque de pannes électriques, de surcharges ou de problèmes de câblage et de surintensité. Ainsi le Wiser Energy Center permettrait aux propriétaires de réduire l’empreinte carbone de leurs maisons en assurant une meilleure synergie entre les technologies disponibles sur le marché (production, stockage, consommation).

Bosch propose plusieurs solutions innovantes permettant de réaliser des économies d’énergie

« Durable #LikeBosch » est le nouveau Slogan de Bosch qui aujourd’hui exploite l’IA pour développer des solutions innovantes respectueuses de l’environnement. Cela passe par le lancement de nombreux produits (système d’alarme sécurisé, contrôle de la chaleur, de la qualité de l’air, de la lumière) intégrés au sein d’une même application :  Bosch Smart Home. Celle-ci gère de façon automatique certaines opérations, permettant de réaliser des économies d’énergie et de profiter d’un cadre de vie plus agréable.

 

A l’issu de ce CES 2021, force est de constater que la réduction de l’empreinte carbone des maisons et des véhicules électriques reste un enjeu majeur pour les entreprises. Poussées par des consommateurs de plus en plus soucieux de réduire leurs impacts environnementaux, certaines entreprises n’hésitent pas à verdir leur image de marque à travers de nouveaux slogans ou logos. Pour autant, ces actions marketing sont aussi accompagnées par de vraies innovations qui pourraient bien marquer durablement les années à venir.