Moins de deux ans après le lancement de son premier thermostat connecté, Engie (ex GDF Suez) poursuit son développement dans l’univers du Smart Home. Le n°1 français du gaz commercialise depuis le 15 juin dernier le thermostat Netatmo by Engie, fruit d’une collaboration avec la célèbre start-up française.

Une opportunité pour Engie sur un marché en pleine croissance

Le doute n’est plus permis : l’Internet of Things est en pleine progression! Lancement de nouveaux types d’objets connectés, publicité à grande échelle pour l’Apple Watch, émergence de réseaux de distribution spécialisés sont autant de preuves de la démocratisation de ce marché. Alors que l’estimation du chiffre d’affaires est évaluée à 180 millions d’euros minimum en 2017 en France[1], Engie compte bien profiter de cet engouement. Le groupe vient de lancer la nouvelle version de son offre DolceConfort en proposant la vente couplée d’un contrat énergie et du célèbre thermostat Netatmo.

Des économies à la clé

L’offre DolceConfort, c’est l’assurance de diminuer sa facture d’énergie. Dès leur souscription, les clients bénéficient d’un contrat gaz à prix fixe garanti sans augmentation pendant 2 ou 3 ans. Mais c’est l’utilisation du thermostat Netatmo qui semble être le facteur d’économie le plus prometteur. Il permettrait de réduire jusqu’à 25% ses consommations énergétiques. Un coup de pouce pour le consommateur mais avant tout pour Engie qui compte bien capter de nouveaux clients, voire fidéliser son portefeuille alors que la dérégulation du marché de l’énergie s’accélère.

Le Smart Home chez Engie : une orientation stratégique qui s’affirme

Engie n’en est pas à son coup d’essai dans l’univers des objets connectés. Dès 2013, GDF Suez avait pris le virage du Smart Home en lançant la “ZenBox pilotage du chauffage”. Une offre qui, comme elle l’indique, permettait de piloter son chauffage à distance. Une démarche avant-gardiste sur le marché des thermostats communicants quand Nest n’avait pas encore rejoint l’empire Google.

Un recentrage sur la commercialisation

Dans le cadre de cette nouvelle offre, Engie s’est concentré sur son cœur de métier, à savoir la commercialisation du produit. Le groupe distribue désormais le thermostat Netatmo designé par Philippe Starck, sans prendre en charge la production du matériel ou du service. Une valeur sûre quand on connaît la popularité et la fiabilité du produit de l’illustre start-up.

On peut donc parler d’un repositionnement sur la chaîne de valeur du Smart Home. S’agirait-il du business model le mieux approprié pour les énergéticiens qui disposent d’une force de vente massive mais pour qui la gestion de matériels est un nouveau métier ?

Réponse dans les mois à venir.

 

[1] Source : étude Xerfi / GfK 2015