Solucom
Le blog Energie des consultants Wavestone

ENGIE se met au vert !

Comme nous vous l’annoncions dans un article paru en juillet sur notre blog, le marché de l’électricité voit arriver de plus en plus d’offres d’électricité verte. ENGIE a annoncé aujourd’hui être en capacité de fournir une électricité verte à 100% à ses nouveaux clients. Retour sur les modalités de la fourniture d’électricité verte, clairement affichée comme levier de conquête de nouveaux clients pour Engie.

L’électricité verte

Pour rappel, les consommateurs se sentant concernés par les problématiques environnementales en souhaitant encourager la filière des EnR peuvent acheter de l’électricité verte, c’est-à-dire produite à partir d’énergies renouvelables ou bénéficiant d’une compensation en Garanties d’Origine.

Au niveau européen, certains labels ont été créés pour aider les consommateurs à se repérer dans les diverses offres proposées. Encore peu présents en France, seul EKOénergie délivre des labels aux producteurs français. Il s’appuie pour cela sur des critères stricts : informations aux consommateurs, durabilité des centrales, investissement dans des nouveaux projets renouvelables…

Du côté des fournisseurs, certains ont adopté le système des Garanties d’Origine pour la souplesse qu’il offre. En effet, sans forcément avoir directement injecté de l’électricité provenant de sources d’énergies renouvelables, le fournisseur peut produire ou acheter à un producteur une quantité d’électricité d’origine renouvelable équivalente à celle qui a été consommée par son client. Afin de prouver cette équivalence, les fournisseurs doivent donner au consommateur une Garantie d’Origine, qui est un document électronique délivré par le producteur. Ainsi, une personne souhaitant acheter de l’électricité verte sur le réseau achète autant de Garanties d’Origine que de MWh qu’elle consomme. Elle sera alors certaine que la quantité consommée correspond à la même quantité d’électricité verte produite et injectée dans le réseau. Elle réduit ainsi son empreinte carbone et devient actrice de la transition énergétique.

Ces Garanties d’Origine sont gérées en France par la société Powernext, mandatée par l’Etat pour assurer la délivrance et l’utilisation des Garanties d’origine au registre national des garanties.

ENGIE voit vert avec les Garanties d’Origine

Petite révolution dans le secteur de l’énergie : ENGIE a annoncé aujourd’hui être prêt à vendre de l’électricité 100% verte. Jusqu’alors, ENGIE vendait une électricité principalement issue du gaz naturel (56%) et du charbon (18%). La part d’énergie renouvelable (hydraulique, éolien, biomasse et solaire) dans le mix électrique n’était ainsi que de 19% en 2014. Ce ne serait donc plus un choix du consommateur final mais bien une décision stratégique de l’entreprise concernant l’ensemble de ses offres destinées aux nouveaux clients. Cette orientation est ainsi perçue comme un levier de conquête de nouveaux clients, qui permettrait alors d’allier performance environnementale et performance économique.

Désormais, chaque Kilowattheure acheté par ENGIE sera produit à l’aide d’une installation de production bénéficiant d’un certificat vert, qui oblige les producteurs à produire au moins une certaine quantité d’électricité d’origine renouvelable. De même tous les kWh non issus des infrastructures EnR seront compensés via le mécanisme des Garanties d’Origine.

Les Garanties d’Origine : un système encore sujet à caution

Le système des garanties d’origine connait aussi quelques limites.

La production d’électricité verte est encore largement dominée par les installations de type hydroélectrique, datant des années 70 donc déjà largement amorties. L’éolien et le solaire tiennent une part encore négligeable dans la production.

Par ailleurs, les Garanties d’Origine sont échangées sur un marché européen : l’achat de garantie d’origine n’induit donc pas forcément que l’électricité verte associée ait été produite en France. À noter que la France accuse un retard gênant : en 2015, l’Hexagone se classait à la 16 ème place du classement européen de la consommation finale d’EnR, avec seulement 14%, loin derrière l’objectif affiché de la loi de transition énergétique de 23% en 2020.

Aussi, certains émettent des doutes quant à l’impact de ces Garanties d’Origine sur les capacités de production, en particulier lorsque celles-ci sont découplées de l’électricité produite.

Une  bonne nouvelle pour la transition énergétique

Cette annonce d’ENGIE apparaît toutefois comme une bonne nouvelle pour la filière de l’électricité verte et plus largement pour la transition énergétique française: de façon générale elle conforte le développement et les investissements dans les EnR à l’échelle européenne, tout en favorisant le développement commercial d’Engie. Pourquoi s’en priver ?

Be Sociable, Share!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accueil | Mentions Légales | Contact | A propos du blog | Wavestone-advisors.com