Solucom
Le blog Energie des consultants Wavestone

La smart city nous rendrait-elle plus heureux ?

“Le PIB mesure tout sauf ce qui fait que la vie mérite d’être vécue” affirmait Robert Kennedy en 1968. En effet, le PIB passe à côté d’une donnée importante pour  apprécier la bonne santé d’une nation : Le bonheur de ses citoyens. Ainsi, certains classements se basent sur l’IDH : l’Indice de Développement Humain et permet, en l’utilisant en complément du PIB d’établir certains classements. Par exemple,    le Classement IDH 2015 : les 20 pays où la vie est plus belle ou encore  les 25 villes du monde où il fait le plus bon vivre 

smart city - circulation

Nous pouvons constater un dénominateur commun à la plupart des villes considérées comme des Smart Cities. En effet, Singapour, Copenhague, Amsterdam, Sydney ou encore Barcelone ont toutes réalisé un investissement dans le « capital bien-être ». Ainsi nous pouvons nous intéresser aux divers leviers à disposition d’une ville intelligente pour améliorer notre qualité de vie tels que :

 

vie pratique  La vie pratique : gagner en simplicité

 

Notre qualité de vie varie selon différents aspects de notre vie quotidienne, c’est pourquoi, le concept de smart city intervient à plusieurs niveaux tels que les processus administratifs ou encore la communication des perturbations pour mener à bien nos actions habituelles.

En effet, la smart city nous permet de réduire le temps des démarches liées aux obligations administratives grâce à la dématérialisation des dossiers et à la simplification des processus associés. Par exemple, l’application « MyInfo » développée à Singapour permet à chaque citoyen de renseigner ses informations (adresse, numéro de sécurité sociale, etc.) dans un compte personnel, de les classer et de pré-remplir les formulaires demandés avant leur rendez-vous.

De plus, des applications dites citoyennes se multiplient afin que chaque citoyen puisse partager aux utilisateurs des pouvoirs publics tout danger sur la route ou proposer un service pour aider les habitants de la communauté. C’est le créneau de l’application CityLity qui regroupe sur une seule interface toutes les actions au sein d’une ville comme Lyon que ce soit pour s’informer en tant que citoyen ou bien signaler un problème sur la voirie pour encourager les citoyens à prendre un autre itinéraire.

 

smart city mobility   La mobilité : adapter et partager les trajets

 

Qui n’a jamais rêvé d’arriver directement de chez lui au bureau grâce à une seule option simple et efficace de transport ?

La smart city met en place des infrastructures de transport à disposition de tous, toujours plus connectées et étendues pour se déplacer en alliant confort et rapidité au plus grand nombre. En effet, plusieurs enjeux sont associés au transport tels que le gain de temps pour les usagers et la réduction de la pollution grâce à des trajets optimisés comme l’illustre ces applications :

  • L’application Beeline  permet aux singapouriens de réserver leur place dans un bus qui adapte son trajet aux besoins des usagers selon le trajet enregistré.
  • Les applications de navigation intègrent les transports publics et les taxis à la demande (Lyft, Uber) pour offrir aux individus des options de trajet pour atteindre leur destination.

 

 sante_smart city   La santé : ajuster la smart city aux conditions des citoyens

 

La smart city peut aider le citoyen en difficulté que ce soit dans son quotidien ou en cas d’urgence afin de répondre avec rapidité et efficacité aux besoins. Par exemple, des études en Angleterre prouvent désormais que la ville peut s’adapter en temps réel aux conditions physiques des personnes handicapées et des seniors grâce à l’application créée par Ross Atkin Associates. En effet, cette application propose le chemin le plus adapté en fonction des caractéristiques physiques de l’utilisateur enregistrées sur leur application.

De plus, les acteurs traditionnels de la smart city en France étendent leurs offres à la santé comme ENGIE Ineo L’offre de service e-santé d’ENGIE Ineo consiste à proposer des tableaux de bord, services numériques et des carnets de liaison numériques adaptés aux besoins des collectivités locales.

 

smart city_ communaute   La vie sociale : créer une nouvelle communauté

 

La ville est par essence même un lieu de vie, c’est dans cette perspective que la smart city encourage l’interactivité des citoyens à travers la prise en compte de leurs opinions vis-à-vis des services proposés. C’est le cas notamment à Dubaï grâce à une application disponible dans les bâtiments publics et les zones stratégiques de la ville pour que les citoyens puissent noter leurs satisfactions et commenter le service reçu. Autrement dit, tous les citoyens peuvent construire, vivre, interagir avec les autres et avec la ville. Ainsi l’impact social réside dans la capacité à faire émerger le sens de la communauté grâce à des services accessibles et à une prise de conscience du « vivre-ensemble » alternative.

 

Flat design: wind turbines

L’environnement durable : protéger notre lieu de vie pour assurer notre avenir

 

Les villes agissent à leurs échelles depuis plusieurs années dans le cadre d’action de développement durable. En effet, elles ont pour objectif de réduire, voire d’éviter, la production de déchets et de mettre en place des systèmes opérants de récupération et de valorisation des déchets.

Cela se traduit par le développement des smart grids, c’est-à-dire, gagner en efficacité dans la ville grâce aux informations récoltées par un réseau physique d’eau, de chaleur, de transport. Par exemple, certains acteurs de l’énergie tels que Schneider Electric proposent des solutions « smart grid » aux villes comme Lyon à travers le projet « GreenLys ». Ce projet a pour objectif d’optimiser la consommation des bâtiments résidentiels grâce à l’implémentation des nouveaux compteurs communicants « Linky ».

Concrètement, ces réseaux intelligents répartis permettent d’améliorer la gestion urbaine grâce au traitement des données récoltées de ces systèmes, comme par exemple l’état en temps réel des réseaux de distribution public et la prévention des risques comme les fuites d’eau.

 

vector illustration concept of smart house technology system with centralized control

L’urbanisation responsable et l’habitat intelligent : économiser grâce à de nouvelles pratiques

 

Nous avons pris conscience de la problématique d’urbanisation de nos villes suite aux contraintes d’espace et aux limites du modèle économique de l’immobilier. En synthèse, le bâtiment est coûteux en espace, en équipements publics et en énergie. C’est pourquoi, le développement des bâtiments intelligents apportent des solutions pour réduire les consommations d’énergie : la tablette interactive de suivi énergétique Esmart, disponible dans les logements d’Eikenott en Suisse ou encore l’apparition des éco-quartiers comme  L’éco-quartier numérique du Fort d’Issy.Ce dernier a été construit avec notamment deux puits géothermiques afin de couvrir 75% des besoins en eau chaude et en chauffage et la collecte des déchets est pneumatique.

Par ailleurs, l’habitat individuel ou collectif à travers des initiatives « smart home » nous permettent d’optimiser notre confort et notre consommation d’énergie. C’est nouveau défi qu’EDF a décidé de relever avec le lancement d’une nouvelle offre SOWEE. Cette offre repose sur un objet connecté et une application pour « piloter son chauffage à l’euro ou au degré près ».

 

Le point commun de ces leviers ? L’analyse des données

 

Pour finir, l’enjeu de la gestion des données est au cœur de l’efficacité de ces leviers. En effet, cette analyse permet la prise en compte optimale de nos besoins jusqu’à l’anticipation de ces derniers grâce à l’analyse en temps réel de nos données enregistrées selon différents moyens (capteurs, applications mobiles, etc).

Par exemple, la ville d’Issy-les-Moulineaux a mis en place une politique d’Open data “data.issy.com” afin que les tous les citoyens puissent réaliser de nouvelles applications ou proposer des services innovants grâce à une visualisation à jour des caractéristiques de cette ville et de tester en situation réelle de nouveaux concepts.

En conclusion, c’est le concept même de la smart city basé sur une logique d’amélioration continue qui permet d’embellir chaque jour notre quotidien grâce à des solutions concrètes et en adéquation avec la réalité des citoyens. Ainsi, dans ce contexte, chaque citoyen a les clés de son bonheur en main à travers son implication dans l’évolution de la smart city selon ses besoins.

 

Be Sociable, Share!

Tags :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accueil | Mentions Légales | Utilisation des cookies | Contact | A propos du blog | Wavestone.com