Le 13 février 2020, un arrêté a été publié par la Commission Européenne pour rendre possible le rétrofit en France. Le rétrofit est une technique qui permet de transformer n’importe quel véhicule thermique en véhicule électrique. L’infographie ci-dessous résume l’éclairage qui a été rédigé sur le blog Transport Shaker de Wavestone, qui aborde notamment les avantages de cette technique, et les conséquences de l’ouverture du marché en France sur l’industrie automobile.

Retrofit Infographie

 

Conclusion : le rétrofit détrônera-t-il l’achat d’un véhicule électrique neuf ?

Le rétrofit constitue un véritable accélérateur de la transition du secteur du transport vers la mobilité décarbonée, en contournant la production de véhicules électriques neufs et sans attendre le renouvellement du parc automobile. Le changement de législation concernant cette pratique est imminent, et ouvrira un marché en France qui promet d’être conséquent.

Plusieurs entreprises et start-up françaises fleurissent déjà, avec des objectifs ambitieux en termes de coûts, délais de transformation, autonomies kilométriques et garanties. Si les bénéfices environnementaux sont manifestes par rapport à l’acquisition d’un véhicule électrique neuf, les bénéfices économiques le sont un peu moins. Face au prix moyen du rétrofit, relativement élevé à l’heure actuelle, les particuliers choisiront peut-être d’investir dans l’achat d’un véhicule électrique neuf et bénéficier de la prime à la conversion. Reste à savoir si la proportion des aides définies par les pouvoirs publics permettra de rendre le rétrofit au moins aussi accessible que l’achat d’un véhicule électrique.