Benoit Potier, PDG d’Air Liquide, a déclaré “l’hydrogène est un élément clé de la transition énergétique”. Il semble que beaucoup d’acteurs de l’énergie partagent cet avis au vu du nombre de démonstrateurs qui sont lancés pour tester les possibilités de l’hydrogène. Il est intéressant de voir que certaines expérimentations atteignent un niveau de maturité assez élevé pour industrialiser leur concept. Ces projets se développent de manière significative pour rendre l’usage de l’hydrogène de plus en plus courant. Un projet attire l’attention en particulier, il s’agit d’Energy Observer.

Un navire laboratoire

Energy Observer est un navire propulsé à l’hydrogène dont l’objectif est de démontrer qu’il est possible de coupler énergies renouvelables et hydrogène pour atteindre l’autonomie énergétique. Le navire est équipé de panneaux solaires et d’éoliennes qui permettent la production d’hydrogène sur le bateau, à partir de l’eau de mer. Depuis sa mise à l’eau en 2017, il a parcouru les côtes françaises, la Méditerranée et l’Europe du Nord. Il va repartir en 2020 naviguer vers l’Asie du Nord puis la Californie.

Ces différentes explorations permettent de tester en conditions réelles et éprouvantes les systèmes associés sur le bateau. le but est de prouver que le concept mis en place pour atteindre l’autonomie énergétique est viable. L’autre objectif de ces voyages est d’aller à la rencontre des dirigeants et des populations du monde pour démontrer que de nouvelles solutions existent pour permettre la transition énergétique, notamment avec l’aide de l’hydrogène.

Navire

Après trois années de tests et de conception des différents systèmes et du concept de mix énergies renouvelables/ hydrogène, l’aventure s’est lancée dans une nouvelle phase. En effet le 12 décembre 2019, lors d’une journée organisée par l’AFHYPAC (Association Française pour l’Hydrogène et les Piles à Combustible), Energy Observer a annoncé le lancement de ses activités industrielles à travers une nouvelle société : Energy Observer Developments.

Une expertise industrielle

Forts de leurs années d’expériences et convaincus que “l’innovation n’a de sens que si elle est diffusée”, l’équipe d’Energy Observer a décidé de lancer une structure dont l’objectif sera d’accompagner le développement de solutions hydrogène concrètes. En faisant bénéficier leurs clients de l’expérience accumulée sur le navire, la société Energy Observer Developments va faciliter la réalisation concrète de dispositifs énergétiques performants utilisant l’hydrogène.

L’offre proposée par Energy Observer Developments sera structurée en trois axes qui correspondent à trois objectifs complémentaires : Concevoir, Produire et Donner accès.

Le système utilisé sur le bateau, associant différentes énergies, a permis de démontrer la fiabilité du concept. Chaque projet étant différent, la branche Energy Designer accompagnera les clients de l’entreprise dans la conception de systèmes associant production, stockage, et utilisation d’énergies diverses et renouvelables. L’une des clés pour ces projets sera de s’adapter à la diversité des ENR disponibles selon le contexte pour les associer et en tirer la meilleure performance possible. Les ENR associés serviront à produire de l’hydrogène dit « vert » ou décarboné.

Hydrogène

 

Pour faire évoluer les usages actuels vers une utilisation de l’hydrogène plus courante, il faut le rendre accessible au plus grand nombre. C’est pourquoi l’offre Ecosystème H2 360 va déployer des stations de distribution d’hydrogène. Ces stations seront déployées en premier lieu en zones littorales pour adresser le maritime, domaine de prédilection d’Energy Observer. Elles devraient permettre de convaincre de grands acteurs de l’énergie qu’il existe une demande suffisamment importante pour engager des investissements importants. L’objectif est d’amorcer un cercle vertueux qui devrait permettre d’atteindre des volumes suffisants pour faire baisser le coût du kilogramme d’hydrogène à la pompe.

Energy Observer

Afin de compléter son offre et permettre des usages plus diversifiés de l’hydrogène, Energy Observer Developments va produire sa propre pile à combustible. Cette pile à combustible doit permettre de répondre aux besoins actuels en termes de puissance électrique. Le Générateur GEH2 sera destiné premièrement au maritime, en cohérence avec la culture d’Energy Observer. Ce générateur permettra de remplacer les groupes électrogènes utilisés actuellement, en proposant des puissances équivalentes. Il représente le dernier chaînon pour concrétiser l’utilisation des pompes hydrogènes, et des systèmes de production de l’hydrogène.

Les trois activités développées par Energy Observer Developments sont ainsi complémentaires pour proposer des solutions accessibles et réalistes.

Une stratégie pour l’avenir

La complémentarité des offres développées par la nouvelle société doit servir l’objectif initial d’Energy Observer en déployant des projets concrets en zones littorales. Pour permettre une évolution des usages, en s’appuyant sur les projets déployés avec l’aide d’Energy Observer Developments, il faudra que l’ensemble des maillons de la chaîne soient opérationnels. Sans cela l’utilisateur final ne pourra se tourner vers l’hydrogène pour assurer sa production d’électricité.

C’est pourquoi il semble important que des investissements soient réalisés pour rendre accessible l’hydrogène dans un premier temps afin d’encourager les utilisateurs à se tourner vers cette solution. Lorsqu’une demande significative sera exprimée, de plus grands projets d’investissements pourront alors être menés pour produire l’hydrogène grâce aux énergies renouvelables.

Le pari d’Energy Observer semble de plus en plus probant depuis qu’un nouveau partenariat industriel a été annoncé le 10 février. Il s’agit d’un accord signé avec le groupe CMA CGM, un des leaders mondiaux du transport maritime. L’objectif de ce partenariat est de permettre aux ingénieurs R&D des deux entités de collaborer pour adapter les technologies d’Energy Observer aux contraintes du transporteur. Par ailleurs CMA CGM va mettre sa logistique à disposition pour faciliter le déplacement du “village” qui accompagne le bateau de port en port. Ce partenariat avec un acteur majeur du transport maritime est un excellent signe pour Energy Observer. L’avenir nous dira qui seront les prochains à rejoindre l’aventure aux côtés de Toyota, Air Liquide, Delanchy, ou Engie.

Sources :

http://energy-observer-developments.com/app/uploads/eodev-dossierdepresse.pdf
http://www.afhypac.org/association/membres/energy-observer-developments/
https://www.usinenouvelle.com/article/energy-observer-lance-sa-start-up-industrielle-dans-l-hydrogene.N861695
https://www.usinenouvelle.com/article/cma-cgm-choisit-energy-observer-pour-sa-r-d-hydrogene.N928419
https://www.lepoint.fr/automobile/le-pdg-d-air-liquide-pour-une-cooperation-franco-allemande-dans-l-hydrogene-07-05-2019-2311270_646.php