Le véhicule électrique est en pleine expansion en France et se positionne clairement comme le nouveau modèle de transport des années à venir. La France a franchi la barre des 250.000 véhicules électriques et hybrides rechargeables en circulation en septembre 2019 et les estimations en prévoient environ 15 millions d’ici à 2035. Ainsi, la demande pour les nouveaux équipements, tels que les bornes de recharge ou les batteries, est en pleine croissance. Néanmoins, dans un marché encore très largement porté sur les voitures thermiques, les équipements nécessaires aux véhicules électriques sont encore insuffisants [1]. C’est dans ce marché encore en cours de structuration que de nombreuses start-up ont décidé de se lancer et d’innover dans le domaine de la mobilité électrique en proposant différents types de service, tels que les services de recharge, de stockage de l’énergie ou encore de transformation de voiture thermique en voiture électrique avec Phoenix Mobility ou Innovation One.

L’investissement des énergéticiens dans la transition vers le tout électrique

Face à cette émulation de l’environnement start-up, les acteurs structurant le marché de l’énergie et de l’automobile se positionnent afin de capter une part de ces marchés florissants et d’acquérir des compétences [2]. Le développement du véhicule électrique n’en étant qu’à ses prémices, la stratégie de développement des énergéticiens n’est donc pas encore figée mais peut être segmentée selon 3 critères :

  • Le « développement interne », qui consiste principalement à développer des compétences en recherche et développement ainsi qu’à mettre en place des équipes en interne de développement de projets.
  • Le « développement externe », qui consiste principalement à racheter ou investir dans d’autres entreprises spécialisées dans la mobilité électrique. Il s’agit souvent de start-up qui ont développé des services et compétences novateurs.
  • Enfin, il peut s’agir également d’un mix des deux. La plupart des acteurs majeurs de l’énergie tentent à la fois de développer des compétences en interne sur le sujet de la mobilité électrique et d’acquérir de nouvelles compétences et réseaux via le rachat ou l’investissement dans des entreprises spécialisées ou dans des start-up.

Radar des start-up sur lesquelles les énergéticiens ont parié

L’écosystème des start-up de la mobilité électrique se divise en 4 segments :

Véhicule électrique

Les 3 start-up présentées dans ci-dessous se concentrent sur les 3 premiers segments: stockage de l’énergie, système de recharge et services associés.

AQUION ENERGY

Véhicule électrique

Aquion Energy, née aux Etats-Unis en 2008, est une start-up spécialisée dans les systèmes de stockage de l’énergie. Soutenue à ses débuts par le Ministère Fédéral de l’Energie des Etats-Unis, cette start-up a développé une technologie de stockage de l’énergie novatrice. En effet, Aquion Energy a mis au point des batteries « à eau salée » de type AHI (Aqueous Hybrid Ion) qui permettent de stocker de l’énergie sur le long-terme grâce au sodium, élément principal de cette batterie [3]. Grâce à l’utilisation d’électrolytes aqueux, les batteries d’Aquion Energy sont robustes et surtout compétitives en termes de coût. En effet, le sodium est un élément plus abordable que le lithium, élément classique des batteries [4].

Dans le cadre de la diversification de ses activités, et pour réduire sa dépendance aux énergies fossiles, le français Total, via sa filiale Total Energy Ventures, a pris des participations dans la start-up américaine en 2014 [5]. Total Energy Ventures est la structure d’investissement de Total qui lui permet d’investir dans différents modèles économiques que le groupe juge prometteurs. L’objectif de cette prise de participation de l’énergéticien français était d’aider Aquion Energy à franchir un cap dans la production de ses batteries pour que le groupe puisse commercialiser sa solution. Cela permet à Total de continuer à investir le marché des énergies renouvelables et de préparer le monde de demain, avec un mix énergétique faisant la part belle aux énergies renouvelables.

Depuis 2014, Aquion Energy commercialise ses batteries dans plusieurs pays du monde. En France, elle le fait via APB Energy et ses batteries sont vendues directement aux professionnels. Malgré l’investissement de plusieurs gros acteurs et une importante levée de fonds, la start-up a fait faillite en 2017, prouvant que dans cet écosystème, tout n’est pas facile malgré des idées novatrices et des investissements conséquents. Depuis la start-up a délocalisé une partie de sa production en Chine et tente de renaître de ses cendres.

Dreev

Véhicule électrique

Dans le domaine des services associés, nous pouvons parler de Dreev, co-entreprise entre EDF et Nuvve [6].

En 2018, EDF a lancé son plan Mobilité Electrique dont l’objectif est d’être le leader sur ce secteur d’ici à 2022. Pour s’assurer de la réussite de cet objectif, le groupe a notamment misé sur une stratégie de développement « mixte » en lançant en mai 2019 sa filiale Dreev, spécialisée dans le smart-charging. Dreev est une co-entreprise entre EDF et NUVVE, start-up californienne et entreprise leader dans le marché des V2G, soit le Vehicle-to-Grid. L’histoire de Nuvve débute en 2010 quand l’entreprise acquiert les droits pour l’utilisation de la technologie V2G à l’international. A partir de là, Nuvve s’est développée dans plusieurs pays avec un projet à Hong Kong en 2012, aux Pays-Bas en 2015 avant d’être présente sur les 5 continents en 2018.

Mais alors qu’est-ce que le V2G ? Le V2G est la technologie la plus développée et la plus prometteuse du smart-charging. Le concept est apparu pour la première fois en 1996 sous la houlette du professeur Kempton [7]. Elle permet au véhicule d’interagir avec le réseau et en cas de besoin, d’injecter de l’électricité dans le réseau, comme expliqué dans le schéma ci-dessous :

Véhicule électrique

L’application Dreev est commercialisée par EDF à travers sa filiale Izivia et propose à ses clients une gestion en temps réel de leur charge ainsi que des gains financiers. Par exemple, Dreev a récemment installé des bornes de recharge V2G pour l’entreprise Hotravail, qui se situe dans la région bordelaise. Cela permet à l’entreprise de toucher jusqu’à 20 euros de gains V2G par mois et par véhicule. Dreev souhaite poursuivre son développement en France et à l’international en s’appuyant sur la technologie mise au point par Nuvve, start-up américaine.

En s’associant à une entreprise spécialiste de la charge intelligente, EDF s’attaque au marché de la mobilité électrique tout en limitant les contraintes sur son réseau. Afin de gérer au mieux son réseau, il faut pouvoir coordonner les recharges de véhicule avec sa production d’énergie pour réduire le recours à de nouvelles sources d’électricité. C’est là tout l’enjeu de la transition vers l’électrique pour EDF.

EVBOX

Véhicule électrique

 

Dans le domaine du système de recharge, EVBOX est acteur majeur des bornes de recharge. En effet, EV Box est une entreprise néerlandaise créée en 2010 et qui est actuellement le premier fabricant mondial de bornes de recharge pour les véhicules électriques. L’entreprise néerlandaise est actuellement présente dans plus de 55 pays et possède plus de 75 000 bornes de recharge. Bien qu’étant une entreprise récente, EVBOX est déjà un mastodonte dans le monde du véhicule électrique [8] [9].

Dans le cadre d’une stratégie de développement externe, ENGIE, acteur mondial de l’énergie, a racheté EVBox en 2017 [10]. Pour ENGIE, il s’agissait d’une opportunité de croissance dans le cadre de sa nouvelle stratégie de développement dans les domaines de l’énergie décarbonée. L’objectif du groupe est donc de proposer des offres de recharge grâce au savoir-faire acquis par l’entreprise néerlandaise depuis sa création. Depuis ce rachat, EVBox a notamment quintuplé ses effectifs (passant de 60 à 300 salariés) et poursuivi son développement à une vitesse rapide en rachetant notamment en juillet 2018 le français EVElectronic, spécialiste dans la production de recharge électrique rapide. L’objectif assumé du groupe est d’installer 1 million de bornes de recharge électrique dans le monde d’ici à 2025. Mais plus ambitieux encore, l’objectif de l’entreprise est de créer des stations de recharge entièrement intégrées au système électrique des foyers tels que les panneaux solaires ce qui leur permettraient de mieux gérer la consommation et production d’énergie. A travers ce rachat, ENGIE ne se positionne donc pas seulement sur le marché du véhicule électrique mais anticipe également un tout nouveau système de production et de consommation d’énergie dans un futur proche.

Nous aurions pu élargir le nombre de start-up mentionnées dans cet article avec  Ionity, rachetée par le groupe Total ou encore ChargeMaster acquise par BP.

Pour conclure, le marché de la mobilité électrique aiguise les appétits des énergéticiens mais aussi des constructeurs automobiles. Dans un marché encore en structuration, les mastodontes de l’énergie s’appuient sur des start-up disruptives et novatrices pour diversifier leurs offres et anticiper un avenir que tous imaginent glorieux.

Sources :

[1] https://www.alliancy.fr/expertise/mobilite/2019/11/26/le-potentiel-des-technologies-autour-de-la-mobilite-electrique

[2] https://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/la-voiture-electrique-aiguise-lappetit-des-geants-de-lenergie-1137243

[3] http://www.cleantechrepublic.com/2011/08/26/aquion-energy-batterie-salee-stocker-energies-renouvelables/

[4] https://bfmbusiness.bfmtv.com/bourse/la-batterie-ahi-d-aquion-energy-est-la-premiare-au-monde-a-recevoir-la-certification-cradle-to-cradle-certified/

[5] https://www.euro-energie.com/total-energy-ventures-renforce-ses-investissements-dans-le-stockage-d-energie-et-entre-au-capital-d-aquion-energy-n-4669

[6] http://www.dreev.com/fr/#a-propos

[7] https://les-smartgrids.fr/dreev-edf-smart-charging-v2g/

[8] http://www.avere-france.org/Site/Adherent/?adherent_id=4671

[9] https://www.engie.com/journalistes/communiques-de-presse/engie-acquiert-ev-box

[10] https://www.capital.fr/entreprises-marches/engie-acquiert-ev-box-specialiste-europeen-dans-les-solutions-de-recharge-de-vehicules-electriques-1213806