La flotte de taxis parisiens Hype, propulsés à hydrogène, va grandement se développer en 2021. La société HysetCo, qui détient la centaine de taxis actuellement en circulation a annoncé le 19 janvier l’ajout de 600 véhicules à sa flotte en 2021.

Concrètement, HysetCo a levé 80 millions d’euro auprès de différents fonds pour pouvoir racheter la société Slota qui exploite actuellement 600 taxis à Paris. Slota est un acteur historique du taxi à Paris, qui propose une location-gérance de ses licences et de véhicules à ses chauffeurs partenaires.

Quelles sont les origines de Hype ?

La flotte Hype a été lancé en 2015 dans le cadre de la COP 21, en partenariat avec Toyota et Air Liquide notamment. Il y avait à l’époque cinq véhicules et une station de recharge-démonstrateur au Pont de l’Alma. Depuis la flotte s’est développée pour atteindre 100 véhicules, fournis par Toyota, et quatre stations de rechargement hydrogène à Orly, Roissy, Les-Loges-en-Josas, et toujours au Pont de l’Alma.

Que va apporter cette levée de fond ?

Parallèlement à la levée de fonds, Air Liquide a renforcé son engagement auprès d’HysetCo sur le projet Hype. Les taxis opérés actuellement par la société Slota sont globalement des voitures diesels. HysetCo annonce qu’ils seront remplacés petit à petit par des Nissan Mirai sur 2021. Par ailleurs, le réseau de stations de rechargement va aussi s’étoffer grâce à cette levée de fonds pour ajouter deux nouvelles stations d’ici mi-2021. Enfin Hype va lancer son application de réservation dédiée, comme l’a déjà fait la compagnie G7.

Quels vont être les impacts sur l’écosystème hydrogène ?

Avec cette acquisition Hype va devenir le troisième acteur du taxi à Paris. Il s’agit donc d’un pas important faisant passer la flotte hydrogène du statut d’expérimentation au niveau d’un déploiement industriel. Loïc Voisin, président de HysetCo, déclare que Hype “cherche à prouver que l’écosystème de l’hydrogène a du sens”. (AFP)

Cette nouvelle offre sur le marché du taxi va certainement avoir un impact sur la vision que le grand public peut avoir de la mobilité hydrogène. Faire de Hype un service comparable, en termes d’offre, aux acteurs les plus connus comme la compagnie G7 va faire entrer l’hydrogène dans le quotidien des Parisiens. L’utilisation de ces taxis permettra de montrer que l’usage de ce type de propulsion est comparable à l’usage d’un véhicule thermique. Rappelons que le rechargement en hydrogène se fait en quelques minutes en station, et offre une autonomie de près de 500km.

Enfin, en développant son réseau de stations et sa flotte le président d’HysetCo espère influencer le marché pour favoriser une demande, incitant les industriels à y répondre en développant des solutions utilisant l’hydrogène. L’actualité nous montre donc que parier sur l’hydrogène parait de plus en plus crédible.

 

 

La mobilité hydrogène vous intéresse, alors retrouvez notre article ENERGY OBSERVER, UNE NOUVELLE AVENTURE EN MER !

 

 

https://www.capital.fr/entreprises-marches/la-compagnie-de-taxis-a-hydrogene-hype-signe-une-grosse-acquisition-a-paris-1391184?amp

https://www.usinenouvelle.com/article/hype-rachete-l-operateur-de-taxis-slota-pour-le-faire-passer-a-l-hydrogene.N1050084

https://www.lesechos.fr/industrie-services/automobile/les-taxis-a-hydrogene-hype-passent-la-vitesse-superieure-1282185