Solucom
Le blog Energie des consultants Wavestone

[Interview] : Enjeux et leviers de réussite de la transition énergétique – Rencontre avec Jean-Baptiste Galland, Directeur de la Stratégie d’Enedis [2/2]

Dans un premier volet de cette interview, Jean-Baptiste Galland, Directeur de la Stratégie d’Enedis, nous avait fait part de ses convictions sur la transition énergétique et sur les mesures nécessaires pour soutenir ces changements.

Dans cette seconde partie, les thèmes abordés se concentrent sur le rôle des collectivités et des territoires, le compteur communiquant Linky et les propres changements internes qu’Enedis met en œuvre pour répondre aux enjeux de la transition énergétique.

 

Energystream (ES) : On peut observer aujourd’hui que les territoires sont devenus des acteurs incontournables de la transition énergétique avec des transferts de compétences aux collectivités et des initiatives locales qui prennent de l’ampleur notamment dans le domaine de la smart city. Comment se structurent les interactions d’Enedis avec les collectivités territoriales ?

Jean-Baptiste Galland (JBG) : La décentralisation est un mouvement de fond qui s’inscrit dans la lignée de grandes lois depuis plusieurs décennies. Cela est donc bien antérieur à la signature de la Loi relative à la transition énergétique et à la croissance verte. Chez Enedis, nous sommes très attachés au principe de subsidiarité. Bien évidemment, il faut néanmoins prévoir des règles pour garantissent l’équilibre général du système électrique. C’est une question de cohérence.

Dans la pratique les villes importantes et les métropoles sont dans une logique de compétition européenne et mondiale. Par exemple, les exécutifs locaux se comparent sur des sujets comme les démonstrateurs Smart Grid ou le passage à la mobilité électrique. Nous équipes territoriales viennent alors en appui pour aider ces collectivités à se positionner au mieux.

La dimension citoyenne des projets est également importante. Par exemple à Lorient, Enedis a travaillé sur une plateforme pour réfléchir sur la maîtrise collaborative de la demande d’électricité.

 

ES : Comment ont évolué les relations avec les collectivités dans un contexte de baisse des dotations de l’Etat vers les communes, les départements et les régions ?

 

JBG : Cela nous encourage à toujours davantage de dialogue et de pédagogie avec les collectivités quant aux investissements qui sont à réaliser à moyen et long terme sur le réseau. C’est le rôle des schémas directeurs et plans pluriannuels d’investissement prévus dans le nouveau cahier des charges convenu avec la FNCCR (Fédération nationale des collectivités concédantes et régies).

Dans le même esprit, Enedis a contribué aux différents schémas régionaux de raccordement au réseau des énergies renouvelables (S3REnR). Ces schémas concrétisent un accord entre les collectivités, RTE et les distributeurs d’électricité sur la manière de développer intelligemment les énergies renouvelables en région en anticipant les évolutions de consommation et en analysant le potentiel de développement des énergies renouvelables en local. Ils permettent d’anticiper les démarches administratives et les investissements en matière de réseau et donc d’apporter une visibilité de long terme qui est très importante pour les élus ; mais aussi pour les entreprises qui déploient des capacités de production renouvelable.

Enfin, dans un contexte de complexité et d’évolutivité technologique croissante, un avantage d’Enedis par rapport à d’autres distributeurs d’électricité européens, réside dans sa taille. Elle nous permet de tester de nouvelles idées puis les déployer largement selon le schéma : démonstrateur, tête de série, industrialisation. Aujourd’hui nous bénéficions d’un retour d’expérience Smart Grid important qui profite à l’ensemble des collectivités.

 

ES : De manière générale, quelle est la place du compteur Linky dans la transition énergétique ?

JBG : Tout d’abord, Linky c’est plus qu’un compteur, c’est une plateforme d’échange d’information. Il va permettre à un ensemble d’acteurs de la TE d’échanger des informations structurées avec les consommateurs.

Ensuite, Linky c’est une nouvelle expérience client. Par exemple, il n’y aura plus de relève physique et donc la problématique de rendez-vous de passage du releveur va disparaitre. Les consommateurs pourront également changer de puissance souscrite à distance, d’un simple clic. Autre exemple, les déménagements des particuliers vont être facilités car l’activation du compteur pourra également se faire à distance et de manière complètement transparente.

Linky rendra possible la mesure précise des effets des actions d’efficacité énergétique. Ainsi, des entreprises du secteur du bâtiment pourront prendre des engagements sur les économies d’énergies futures réalisées grâce aux travaux qu’elles proposent de réaliser et le consommateur en vérifier ensuite la réalité. Comportements et pratiques devraient donc évoluer dans le sens d’une meilleure maîtrise des consommations.

Enfin, vu du distributeur, le compteur Linky est indispensable pour pouvoir rendre « actif » le réseau basse tension. La meilleure connaissance de la charge et de l’état du réseau BT (entre 400V et 20 kV) permettra d’en améliorer la gestion.

 

ES : En quoi les évolutions du système électrique entraînent une transformation des métiers d’Enedis ? Comment Enedis anticipe ces changements ?

 

JBG : C’est dans l’ADN d’Enedis de répondre aux attentes des clients et de s’adapter aux évolutions de celles-ci. La révolution numérique transforme la relation client. Nous nous préparons donc à digitaliser nos processus ce qui implique que les agents d’Enedis travaillent différemment au quotidien avec les clients ou les collectivités. La fin du relevé d’index avec le déploiement de Linky est un bon exemple.

Cela représente un argument fort et un véritable atout pour attirer les jeunes talents. Nous leur disons : « venez construire votre futur métier » !  Cela traduit une forte ambition RH.

 

Les 5 points à retenir :

  • La subsidiarité est un élément majeur de la transformation énergétique. Avec les acteurs des territoires, Enedis travaille à sa mise en œuvre au plus près des citoyens.
  • Pour l’expérimentation de nouveaux services, Enedis teste localement, en coopération avec les collectivités et les citoyens, des initiatives, puis les déploie à l’échelle nationale.
  • Linky, le compteur communiquant, fera émerger à la fois une meilleure relation client et un nouveau comportement consommateur devenu plus maître de sa consommation.
  • Enedis a déjà anticipé les potentielles transformations de ses métiers et souhaite coconstruire avec les jeunes talents ses nouveaux métiers.

 

D’autres paroles d’experts sur les politiques énergétiques :

Be Sociable, Share!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accueil | Mentions Légales | Contact | A propos du blog | Wavestone-advisors.com